Éco-dialogues 1

Il est conseillé de réserver au 04 67 81 66 00.
5-6 février 2010
Biodiversité(s) d'ici et d'ailleurs
Éco-dialogues 1 - Biodiversité(s) d'ici et d'ailleurs

Si l’érosion de la “biodiversité*” est désormais au centre de la plupart des débats politiques, il est utile de s’interroger sur les réalités que cache ce terme passé dans le langage courant depuis le Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992.

Il désigne la diversité biologique au sein des espèces et entre espèces, ainsi que celle des écosystèmes. Au-delà du concept scientifique, la biodiversité inclut des réalités bien concrètes :
• les équilibres plus globaux, avec les phénomènes comme la pollinisation, la qualité des eaux, la fertilité des sols, la protection contre les maladies, etc. ;
• la production de nourriture, de bois, de textiles, de médicaments, etc. ;
• mais aussi des valeurs morales, esthétiques et culturelles.
 

La diversité biologique est-elle la même dans nos régions tempérées ou sous les tropiques ? Comment notre espèce trouve-t-elle sa place parmi les biodiversités réduites de nos latitudes et les biodiversités maximales qui caractérisent la zone intertropicale ?

Francis Hallé, longtemps directeur des missions scientifiques du “Radeau des cimes” sur les canopées des forêts tropicales, nous guide à la découverte des forêts primaires équatoriales, d’une extrême richesse tant en formes de vie qu’en espèces végétales et animales.

Pourquoi et comment la canopée domine-t-elle de très haut la diversité biologique de notre planète ? Comment se présente le quotidien, lorsqu’il se déroule au contact étroit d’un nombre immense d’espèces vivantes ?

Pour mieux nous faire comprendre les interactions qui fondent la diversité biologique d’un écosystème apparemment clos, le naturaliste Philippe Danton nous conduit au large du Chili, sous le climat tempéré des îles Juan Fernández.

Dans cet archipel du Pacifique, l’île Robinson Crusoé offre une flore et une faune d’un si grand intérêt pour l’étude de l’évolution biologique qu’elle a été déclarée dès 1977 par l’Unesco “Réserve de la biosphère”. Que nous apprend cette île sur l’aventure humaine et sur l’altération de la biodiversité ?

Des rencontres pour comprendre qu’ici comme ailleurs, protéger la nature, c’est d’abord protéger la capacité d’adaptation du vivant... et que l’exceptionnelle biodiversité des régions tropicales invite à une compréhension plus globale du monde et des rééquilibrages indispensables à sa survie.

* L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé l’année 2010 “année internationale de la biodiversité”.

Télécharger le programme complet
INFORMATIONS et RESERVATIONS

Mairie du Vigan
du lundi au vendredi 9h-12h et 13h30-17h
04 67 81 66 00